En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

La rentrée au lycée Livet

Tous les articles (13)
  • Rentrée

    Publié le mardi 28 janvier 2014 16:09 - Mis à jour le mardi 28 janvier 2014 16:10

     

    Quand vous avez mettez le pied derrière cette effroyable et gigantesque porte, vous vous sentez différent, comme si c'était la fin de votre enfance et que vous rentriez dans le bain de l’adolescence.

                  Vous êtes devant un magnifique cloître, vous vous dites que c'est enfin votre tour de passer cette épreuve, pour  rentrer plus tard dans la vie active. C'est un grand pas.

                   Lorsque vous pénétrez dans la deuxième cour à droite, vous êtes émerveillé par l'harmonie entre le bâtiment moderne et le bâtiment ancien. Vous êtes enthousiasmé par ces magnifiques bâtiments mais en même temps apeuré par l'immensité de ces lieux.

  • Texte de rentrée

    Publié le mardi 28 janvier 2014 16:08 - Mis à jour le mardi 28 janvier 2014 16:08

    Vous arrivez à pieds, longeant le mur du lycée, vous sentez votre cœur battre de plus en plus fort. Votre démarche se veut décontractée et assurée et pourtant à l’intérieur de votre corps, tout est sous pression.

    Face à l'entrée du lycée, une foule d’élèves joue l'indifférence et discute calmement. Vous ralentissez le pas, une partie de vous voudrait faire demi-tour mais vous vous contraignez à avancer. Au moment de franchir le porche, votre regard balaie autour de vous, cherchant des visages connus tandis que votre main commence à prendre votre portable pour vous donner une contenance et pour vous déstresser.

    Vous faites encore quelques pas, vous vous sentez perdu au milieu de tous ces élèves qui sont sans doute aussi perdus que vous dans cette grande bâtisse encore inconnue, qui va devenir familière dans quelques temps, vous le savez.

    Enfin, vous remettez nerveusement votre portable dans votre poche puis, balayant l'entrée du regard une deuxième fois, vous apercevez enfin un visage connu : vous êtes sauvé.

     

  • Rentrons

    Publié le mardi 28 janvier 2014 09:51 - Mis à jour le mardi 28 janvier 2014 09:51

    Vous arrivez devant le lycée, dans lequel vous n’êtes jamais rentré. Vous attendez que les autres élèves entrent, votre sac de cours, pourtant si léger, vous tiraillant les épaules. Vous êtes fatigué, vos paupières sont lourdes, même si c’est le début de la journée. Vous regardez dans quelle seconde vous êtes, votre visage quasiment collé au tableau d’affichage pour essayer de bien voir. Ça y est, vous vous êtes vu, seconde numéro sept. Vous attendez, debout, que l’on vous appelle, avec une seule envie : vous asseoir et vous reposer. Mais vous savez que cela est impossible, parce que, sinon, vous vous endormiriez et n’entendriez pas le professeur vous appeler. Ça y est, la seconde sept doit s’avancer. Vous suivez votre classe jusqu’à l’entrée du bâtiment D. Vous montez péniblement les escaliers en vous tirant par la rampe. Vous avez l’impression que vos jambes vont céder sous vous. Vous montez les deux étages. Voilà, vous êtes arrivé : salle D 244. Vous attendez que le professeur ouvre la porte en regardant par la fenêtre toutes ces chaises sur lesquelles vous aimeriez tellement vous asseoir, toutes ces tables sur lesquelles vous rêvez de vous endormir, parce que vous n’avez pas la force de finir la journée, ni même de tenir debout. Soudain, vous entendez un bruit de serrure et vous voyez la porte s’ouvrir. Enfin ! Vous entrez en titubant et vous vous affalez sur la table, vous essayez de ne pas vous endormir, sinon vous ne pourrez pas écouter, mais c’est trop dur. Vous ne pouvez pas lutter…

     

  • Rentrée

    Par Dunkann ALBERT, publié le mardi 28 janvier 2014 09:50 - Mis à jour le mardi 28 janvier 2014 09:50

    Vous avez une impression de déjà-vu.

    Ces murs gigantesques de pierre n'ont vieilli que d'un an sans que vous n’aperceviez la moindre différence par rapport à l'année passée.

    La porte, les couloirs, l'herbe... Tout est pareil !

    Cependant, ce qui a vieilli, c'est vous ainsi que tous vos amis, tous plus mûrs, tous plus adultes...

    Mais vous êtes le seul qui est resté bloqué dans la classe de seconde alors qu'ils sont tous passés à la classe suivante...

    Vous avez honte de ne pas avoir travaillé et vous décidez de rattraper votre erreur de l'an dernier !

    Même si vous avez passé la soirée sur votre nouvel ordinateur et que vous n'êtes pas encore réveillé...

  • Texte de rentrée

    Publié le mardi 28 janvier 2014 09:48 - Mis à jour le mardi 28 janvier 2014 09:48

    Vous êtes sorti de votre demeure, vous n'aviez qu'une large rue ascendante à traverser avant d'arriver devant l'établissement, avec ses pierres rouges, ses grands espaces, le soleil pénétrant de tous les côtés, ce même établissement qui allait vous accueillir probablement plus de trois ans. Vous-y êtes allé d'un pas léger, sans complexe mais avec tout de même une appréhension de connaître ces personnes que vous alliez côtoyer, celles qui vous entoureraient.

    Vos yeux ont croisé ceux d'anciens élèves de votre collège, vous vous êtes rapidement dirigé vers eux, rassuré par ce connu dans cet inconnu, frôlant et dépassant la matière des groupes constituant la foule de nouveaux dominés par l’événement, vous les rejoignez donc et vous introduisez dans la grande ouverture sans que vous soyez indisposé ni restreint par l'espace qui s'ouvre béant sous vos pas, prompts et déterminés, s'opposant aux plus lents, des indécis hésitants.

    Si vous êtes entré dans cet établissement, c'est que vous avez atteint le statut de lycéen, que le principal devient un proviseur, l'antichambre de l'indépendance et de l'accomplissement pour ces quelques années.

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs