En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Le prix littéraire

Edition 2016 du prix littéraire

Par JEAN-FRANCOIS LEMARIE, publié le dimanche 28 juin 2015 16:04 - Mis à jour le vendredi 25 septembre 2015 15:28

Pour sa onzième édition, le comité de lecture du prix littéraire Livet composé d'enseignants et d'élèves vous propose neuf titres.

Trois rencontres avec des auteurs se dérouleront d'octobre à janvier. Nous recevrons donc cette année, Martin Page, Joël Egloff et Romain Puértolas.

 

Debout-payé
Gauz
Roman
Debout payé est le roman familial d'Ossiri, étudiant ivoirien sans papier atterri en France dans les années 1990 pour démarrer une carrière de vigile. C'est l'histoire d'un immigré, de l'enfer qu'il vit pour se loger et pour travailler, et du regard qu'il pose sur notre pays. C'est aussi un chant en l'honneur d'une famille où, de père en fils, on devient vigile à Paris, et plus globalement en l'honneur de la communauté africaine, avec ses travers et sa générosité.
L'extraordinaire voyage du
fakir qui était resté coincé
dans une armoire Ikéa

Romain Puertolas
Roman
Une aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l'Europe et dans la Libye postkadhafiste. Une histoire d'amour plus pétillante que la Coca-Cola, mais aussi le reflet d'une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle.

Ce que j'appelle oubli
Mauvignier, Laurent

récit

La sauvage mise à mort d'un voleur de bière par quatre vigiles, dans l'arrière-boutique d'un supermarché. Tragique faits divers à Lyon en 2009.
Des noeuds d'acier
Sandrine Collette
Thriller

Théo Béranger sort de prison. Dix-neuf mois de rapports humains violents et âpres, qu’il a passés concentré sur un seul objectif : sa libération. Son errance le mène au fin fond de la France, dans une région semi-montagneuse couverte d’une forêt noire et dense. Là, kidnappé par deux frères déments, il va replonger en enfer. Un huis clos implacable, où la tension devient insoutenable.
Neige
Maxence Fermine
Roman initiatique
Au Japon, à la fin de XIXe siècle, le jeune Yuko s'adonne à l'art difficile du haïku. Désireux de perfectionner son art, il traverse les Alpes japonaises pour rencontrer un maître. Les deux hommes vont alors nouer une relation étrange, où flotte l'image obsédante d'une femme disparue dans les neiges.
L'étourdissement
Joël Egloff
Roman
Dans un lieu improbable, entre l'aéroport et un supermarché, tout près de la décharge, se trouve l'abattoir. C'est là que travaille le narrateur, jeune homme célibataire qui vit avec sa grand-mère acariâtre. "On peut pas dire que c'est vraiment
le boulot dont je rêvais... ça fait tellement longtemps que ça saigne, j'en ai des vertiges de cette longue hémorragie." Il y a bien un peu d'amour, les filles à la pause, l'institutrice entrevue et dont il rêve, rêve, sans oser lui parler. Et puis quelques copains avec qui on projette des voyages et des aventures sans lendemain...
L'arabe du futur
Riad Sattouf
BD
Né d'un père syrien et d'une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d'abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d'être nommé professeur. Issu d'un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.

Je suis un dragon

Martin Page

roman

« On s’habitue à être surhumain, et très vite on comprend que ce n’est qu’une des multiples façons que la vie a trouvées pour nous dire qu’on est un inadapté. »

Margot est une jeune orpheline timide et solitaire. Un jour, elle découvre sa véritable nature : elle est douée de capacités extraordinaires. Ces pouvoirs la terrifient, elle les dissimule jusqu’à ce qu’un événement tragique la contraigne à se dévoiler. On lui demande alors de mettre ses dons au service de l’humanité. Sa vie se partage désormais entre son quotidien de jeune fille espiègle et des missions d’une grande violence. Adulée et crainte, elle devient une icône. Mais peut-on sauver le monde si l’on s’y sent étranger ?

Est-ce ainsi que les femmes meurent

Didier Decoin

roman

Elle s'appelait Kitty Genovese, elle avait 28 ans, elle est morte une nuit de mars 1964, à New York, dans l'arrondissement du Queens, littéralement massacrée par un tueur en série du nom de Winston Moseley. Mais sait-on que le martyre de Kitty Genovese a duré plus d'une demi-heure, et surtout que trente-huit témoins, bien au chaud derrière leurs fenêtres, ont vu ou entendu la mise à mort ? Aucun n'est intervenu. Qui est le plus coupable ? Le criminel ou l'indifférent ?
Récit saisissant de réalisme et réflexion sur la lâcheté humaine.