En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Critiques libres d'élèves

Dans la mer il y a des crocodiles

Par JEREMIE BREMAUD, publié le lundi 17 novembre 2014 11:10 - Mis à jour le lundi 17 novembre 2014 11:10

Dans la mer il y a des crocodiles est un témoignage d’un jeune afghan qui a accompli un voyage d’Afghanistan à l’Italie pendant environ huit ans. Abandonné par sa mère après avoir passé la frontière du Pakistan, Enaïat décide de continuer son voyage clandestin, il n’a que dix ans. Le courage et la détermination seront au rendez-vous tout au long de ce voyage rempli d’aventures pour Enaïat et d’émotions pour le lecteur. L’enfant prend la parole et Fabio Geda l’écrit, fidèle à lui-même. Le style d’écriture est plus que surprenant car l’auteur nous fait lire qu’Enaïat ne montre aucune sensation ni émotion, comme si sa vie n’était que banalité et que rien n’était étonnant dans ce qu’il a accompli.

Ce livre donne à réfléchir sur l’Humain et ce que nous sommes capables d’accomplir. On en découvre la détermination et l’ambition d’une personne à aller jusqu’au bout de ses envies. « On est porté par l’émotion tout au long » nous confie France Culture. En effet, voir l’histoire d’un enfant allant de frontière en frontière, découvrant des pays, travaillant dans des conditions dramatiques n’est pas chose facile et courante. Révéler cela fait réagir les gens. Il faut raconter au monde qu’il y a encore beaucoup d’inégalités.

Ce petit bout d’homme nous émeut car on a l’impression qu’à travers ses mots, il nous avoue, pudiquement, qu’il faut passer par des moments durs et qu’il ne faut pas rester dessus car la vie continue. Beau message d’espoir !

Emilie BAELDE, 1ère STI4

Pièces jointes
Aucune pièce jointe