En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Critiques libres d'élèves

Dans la mer il y a des crocodiles

Par Paul GAILLARD, publié le dimanche 16 novembre 2014 16:30 - Mis à jour le dimanche 16 novembre 2014 16:30

Ce livre décrit l’histoire d’une vie, celle d’Enaiat, marquée par la détermination, le courage et la volonté de réussir son voyage. Dans tout le livre, l’argent est la source de tous ses problèmes, il cherche sans cesse du travail et se persuade à chaque étape, chaque pays visité, que la vie dans le prochain sera meilleure, qu’il trouvera du travail plus facilement, même s’il doit souffrir pour arriver à l’enfer qui lui paraîtra le moins horrible…

Ce récit de vie touche beaucoup plus que n’importe quelle histoire inventée. Les faits sont vraiment véridiques alors qu’ils paraissent incroyables. Cela force le respect et l’admiration du lecteur. On sent la souffrance transparaître à travers les propos d’Enaiat, et ce, même si chaque description dans ce livre se fait en toute objectivité, sans aucune animosité même envers les personnes les plus abjectes. On est porté par une émotion jamais décrite tout le long de cette fabuleuse épopée.

Pour finir, je dirais que ce livre est beau, il est beau à travers tous les obstacles traversés pour avoir une vie paisible, tout simplement normale, pour fuir le danger permanent qui plane sur les hazaras dans son pays. Et le plus émouvant et le plus fort est qu’il parvient à atteindre son but…

Paul GAILLARD, 1ère STI4